Les troubles auditifs chez l’enfant

audition de l'enfant

 Une déficience auditive gêne bien entendu la perception de la parole et des sons de l’environnement. Chez l’enfant, quand il est en âge d’apprendre à parler et surtout avant 5 ans, ces difficultés entraînent des retards, des défauts dans le développement du langage avec toutes les difficultés psychologiques et intellectuelles qui peuvent y être liées. A l’âge de la scolarité, c’est le cursus normal qui s’en ressent.

Les signes d’un trouble de l’audition selon l’âge

Les signes de suspicion d’une surdité chez l’enfant évoluent selon son âge ; ils doivent inciter à s’interroger et conduire à un diagnostic (consultation du médecin).

    Dans les premiers mois : absence de réaction aux bruits, sommeil trop calme, réactions très positives aux vibrations et au toucher.             

    Les sons émis sont non mélodiques, pas d’articulation, installation d’une communication gestuelle.

    Absence de paroles articulées, enfant inattentif pour ce qui n’est pas dans son champ visuel, émissions vocales incontrôlées.

    Retard de parole, grande difficulté d’articulation, troubles du comportement relationnel, difficultés motrices de situation

    A partir de 2 ans et jusqu’à 5 ans les défauts de développement du langage doivent faire penser à une surdité.

Jusqu’à 2 ans, si ces signes sont repérés, des examens médicaux permettront de reconnaître au moins les surdités sévères.

 Après 5 ans la recherche concernera des surdités acquises d’oreille moyenne ;

dans ce cas, on remarque : régression de l’expression vocale, détérioration de la parole articulée, modification du comportement, agressivité et frayeurs.

Sachez reconnaître les premiers symptômes, consultez votre médecin, et s’il vous conseille un appareillage auditif plus vite vous le porterez, le plus facile ce sera. Aidez aussi vos proches à les reconnaître.

L’efficacité des aides auditives

Quand les 2 oreilles sont touchées, mieux vaut, sauf exception, les appareiller toutes les 2 : la profession et les utilisateurs sont d’accord.

Les différentes études cliniques ou de laboratoires mènent à une conclusion identique : l’amplification binaurale apporte des performances supérieures à l’amplification monaurale

Qu’en pensent les personnes appareillées ? Différentes enquêtes clients et questionnaires étudiants ont été réalisées : les réponses de plus de 4000 personnes sur plusieurs années indiquent clairement une meilleure satisfaction et un meilleur bénéfice avec l’amplification binaurale : « on préfère », « plus confortable, plus reposant et on entend plus », « plus clair avec une meilleure qualité de son », permet une meilleure localisation des sources sonores environnantes, une meilleure intelligibilité dans le bruit…

Nous travaillons avec les plus grands fabricants d’aides auditives, nous suivons de très près leurs développements afin de sélectionner la meilleure offre possible pour vous. Un guide complet de l’aide auditive est à votre disposition sur cette page : http://bilan-auditif.fr/aide-auditive

Les différentes formes :

  • Les intra auriculaires : parfaitement moulés à vos oreilles
  • Le contour d’oreille
  • Les lunettes auditives, le boîtier…

Pour les enfants, seul le contour d’oreille est utilisé car il est, pour eux, à la fois plus efficace et plus pratique.

Les différentes technologies :

Les évolutions sont très régulières dans ce domaine et nous vous aiderons dans votre choix au cours des différents entretiens que nous aurons ensemble. Les conseils de nos audioprothésistes dépendront de vos besoins, du degré de la perte auditive, des évolutions technologiques du moment et des prix.

    – Les aides auditives numériques : le principe du traitement numérique appliqué aux aides auditives permet d’obtenir un son amplifié plus juste et plus naturel. En effet la puissance de calcul de la puce électronique introduite dans ce type d’aide auditive permet de moduler les sons environnants et de favoriser la parole pour un meilleur confort.

    – Il existe d’autres types d’aides auditives dites programmables analogiques : très souples, et d’un réglage extrêmement précis, elles sont aujourd’hui très performantes et d’un coût inférieur. Pour une souplesse d’utilisation de plus en plus grande, la majorité des aides auditives s’ajuste automatiquement à la situation sonore dans laquelle on se trouve.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*